Les amapiens partent en balade : Michèle et Françoise sont allées à la découverte de l'île de  Ouessant.

Randonnée, visite, dégustation de galettes et mûres à gogo mais aussi une vraie rencontre et un gros coup de cœur!

Après deux belles heures de navigation, on est vite dans l'ambiance : ballet de dauphins, forts courants, l'île se découvre dans la brume matinale, le phare du stiff.  C'est tout simplement beau.

Quelques chiffres : Ouessant est une commune insulaire située à 9km de l'île de Molène. Elle fait partie du parc naturel régional d'Armorique et du parc marin d'Iroise. Elle n'est accessible que par bateau ou avion. Il y a quelques voitures sur l'île mais elles ne prennent pas le bateau. Elle a été peuplée jusqu'à 3000 habitants mais maintenant il y a à l'année 600 personnes qui vivent essentiellement du  tourisme. Il n'y a pas d'hôpital certes mais médecin, pharmacie , dentiste, un vétérinaire, un kiné en permanence et même une résidence pour personnes âgées.  L'île possède une école primaire (classe unique) et un collège bien sûr avec un petit effectif.

Un peu d'histoire : cette société est restée jusqu'au milieu du vingtième siècle une société matriarcale. En effet jusqu'à cette période la population était presqu'exclusivement composée de femmes qui pratiquaient l'agriculture comme moyen de subsistance. Les hommes étaient engagés dans la marine et partaient pour de longues missions. Il y a eu beaucoup de petits moulins sur l'île: un simple emboîtement de roues à engrenage et une meule de pierre : froment, seigle et orge étaient produits et même vendus au marché du Conquet. Le mode de chauffage n'a jamais été le bois car il n'y a que très peu d'arbres sur l'île mais le goémon. On coupait cette herbe marine à marée basse et on la faisait sécher au soleil et on l'utilisait comme combustible. Le bois laissé sur le rivage par les nombreuses épaves tout au long de son histoire a toujours été récupéré. Encore maintenant , on peut trouver un bout de bois sur une plage avec un caillou dessus; cela veut dire, il est à moi, je vais revenir le chercher.

Un drapeau : il flotte parfois devant les maisons, rouge jaune et noir. La devise de Ouessant :"toujours tu te relèveras!". Le noir pour le deuil, le rouge pour le sang et le jaune pour la force, le courage! Tout un programme, il a été inspiré du blason d'une famille de seigneurs ouessantais.

L'énergie : les fils électriques sont souvent enfouis à cause de la prédominance du vent. Pas d'éoliennes pour cause de tempête mais il y a des hydroliennes qui utilisent le courant et il y en a! Nous étions sur place en grandes marées et c'était assez impressionnant!

Patrimoine religieux : cette île du bout du monde compte une église, deux chapelles et pas moins de 18 calvaires sur une superficie totale de 1500 hectares. On trouve de nombreuses croix qui correspondent au passage des différentes processions.

La semaine prochaine, nous nous approcherons au plus près de la faune et la flore de ce petit coin de paradis!