Et oui, nous avons eu un bel été! Ciel bleu, soleil radieux et mer (osons prononcé le mot) chaude!

Un mois de juillet tout à fait honorable qui a vu la température dépasser les 30° et la mer frôler les 21!

La baignade : nous avons tous pu profiter des joies de la baignade et cet été pas besoin du quart d'heure réglementaire pour entrer dans l'eau et bien sûr baignades multiples autorisées. Plus sérieusement, la température moyenne de l'eau en Manche  est de 8° en hiver et de 17° en été. Cet été bien sûr avec la hausse de la température de l'air, on a pu atteinidre les 21° dans l'eau. Les marées jouent aussi leur rôle. Une marée basse en début d'après midi laisse au sable de la plage l'après midi pour se réchauffer et faire gracieusement gagner 1° à l'eau de notre baignade quand la mer monte.

 En plongée : la baie de St-Brieuc n'est pas profonde, entre 15 et 25 mètres suivant les marées. En méditerranée, la mer étant fermée, sa température peut varier de plusieurs degrés en raison du vent ou des écarts de températures de l'air. Egalement, en descendant à 20 m de fond la température diminue, on a vu en plein été une méditerranée à 13° . En Manche ce n'est pas le cas, une eau au large à 20° reste au fond à 20°.

Petits désagréments : cet été, malgré la chaleur, pas d'invasions de méduses ni d'algues vertes tapissant les plages. Sous l'eau, pas de changement notable. Les pêcheurs plaisanciers comme professionnels se plaignent depuis quelques années du peu de poissons. La température de l'eau monte doucement. Les scientifiques ont mesuré depuis 20 ans une élévation de la température de la mer tous les 10 ans qui oscille entre 0,6 et 0,7°. En clair, depuis 20 ans, la mer a augmenté de 1,2 degrés. Qu'en est-il des conséquences pour la mer?

La semaine prochaine, nous nous intéresserons aux conséquences de ce réchauffement climatique, à son impact sur la biodiversité sous marine et bien sûr à toutes nos actions encore possible!