Etonnante de finesse et  d'ingéniosité, simple mais belle, telle est la pholade!

C'est en me promenant sur la plage du bourg  à Erquy que j'ai fait ma première rencontre : sur une zone un peu argileuse, semble-t-il, des coquilles blanches finement sculptées  aux formes elliptiques....

C'étaient des coquillages, pas des vivants donc j'ai fait ma petite collecte et dans les bouquins, plein d'informations...

Portrait : elle possède deux coquilles en forme de hache, hérissées de petites dents. Les deux parties sont plus longues que hautes et ne sont reliées entre elles que par deux muscles qui assurent la fermeture. Un manteau mou à l'intérieur entoure le corps de l'animal sauf vers l'avant où un orifice laisse passer le pied et vers l'arrière un siphon inhalant et un siphon exhalant.

Une petite maline : l'animal vit entièrement enfermé dans sa galerie, à l'abri des prédateurs et se nourrit grâce à deux siphons qui dépassent pudiquement à l'extérieur. C'est grâce à ces siphons qu'elle respire et qu'elle se nourrit de plancton : un courant se créé entre les deux siphons accentué par des cils vibratiles, l'histoire de mettre tous les atouts de son coté! Elle sont peu visibles donc et vivent cachées le plus souvent.

Des petits trous : la pholade est plutôt dominante de côtes rocheuses mais plutôt tendres: argile, calcaire, craie. Ceci ,car c'est une foreuse! Elle vit dans la zone de balancement des marées. Elles utilisent leurs coquilles asymétriques pour s'enfoncer dans le sédiment. Elle peut aussi forer du bois ou creuser des loges dans du calcaire. On a longtemps cru que les pholades utilisaient un acide  pour forer mais il semble que les dentelures de leur coquille suffisent à creuser la roche!

La biodiversité : en creusant des petits trous, la pholade augmente le volume et la surface de roche disponible pour une éventuelle occupation par d'autres organismes. Elle favorise donc la diversité. On y trouve des bigorneaux, des vers, des algues et même de petits crabes.

Notons pour les gastronomes que la pholade se mange, on peut la cuisiner comme le couteau!