Un poisson bien mystérieux que l'on aperçoit rarement. Chacun y va de sa petite histoire mais à quoi ressemble une vive?

Portrait : ce petit poisson d'une dizaine de centimètres vit sur les fonds sableux ou de gravier. Il copie les couleurs de son milieu : un dos brun jaunâtre avec de toutes petites taches noires. Il a deux yeux situés sur le dessus de la tête et une grande bouche ouverte vers le haut qui présente des petites dents acérées. Il possède également une nageoire noire sur le dos qui a des  épines venimeuses. La vive passe son temps légèrement enfouie sous le sable. Elle pêche ainsi à l'affut se nourrissant de petits poissons ou crabes qui croisent sa route! Dérangée, elle dresse sa nageoire dorsale et ne mettra que quelques secondes à se cacher à nouveau sous le sable.

Rencontre : quel bonheur de marcher pieds nus à marée basse dans les flaques! Ce jour-là, il faisait chaud, c'était l'été. Une épuisette à la main, je traquais la crevette quand soudain... mon pied gauche a fait une rencontre inopinée! Une douleur vive non proportionnée à la petite piqûre visible sur mon talon.... Il a fallu revenir au sec, le poste de secours m'a paru ce jour-là à des milliers de kilomètres! Mais une bassine d'eau chaude m'a redonné le sourire. C'est la seule fois où j'ai croisé le chemin d'une vive.

Conseils de prudence : c'est souvent en  fin de marée basse que l'on raconte les piqures, plus souvent l'été, en tout cas quand il fait chaud. Les solutions, une fois la piqûre souvent violente passée,  est la chaleur car le venin y est sensible: une bassine d'eau chaude pendant une demi-heure ou, pour les fumeurs, l'occasion de se rendre utile en approchant du lieu de la piqure une cigarette incandescente. Les sauveteurs ont souvent aussi de l'ammoniaque que l'on peut appliquer sur la piqûre. Le venin se détruit à la chaleur dilatant ainsi les pores de la peau ce qui permet son élimination. Rien de grave bien sûr mais souvent un cuisant souvenir! En prévention, on peut aussi tout simplement mettre des chaussures quand on va dans l'eau à marée basse.