Si je vous dis "œufs de lompe", vous voyez de petites graines noires ou rouges bonnes à consommer, c'est le caviar du pauvre... le lompe est donc ce poisson; on le nomme aussi poule de mer.

Une rencontre : c'était au printemps, je guettais l'arrivée des araignées dans l'eau, en combinaison de plongée, équipée de masque palmes et tuba, à l'ilot Saint-Michel dans les herbiers ... et elles n'étaient pas au rendez vous. Entre les herbiers et les amarres de bateaux, je me promenais quand , ô surprise, posé sur un gros corps mort en béton, un poisson assez massif, plutôt rondouillard et orange, furetait lui aussi dans les herbiers. Pour moi c'était une première fois, ce poisson peu farouche s'est laissé tranquillement observé. Ce n'est que sur le parking à la voiture que j'ai pu échanger avec un autre plongeur et avoir le nom de ce poisson: un lompe. Ce plongeur confiait même en voir de plus en plus. Quand à la couleur orange c'était à priori sa livrée en période de reproduction.

Portrait : c'est un poisson assez massif aux formes arrondies pouvant mesurer de 30 à 40 cm et peser entre 2 à 3 kg. Sa peau est dépourvue d'écailles mais possède des sortes de boursouflures. En fait, il possède une épaisse couche de graisse qui lui donne un aspect gélatineux. Ses nageoires pelviennes (sous le ventre) forment une puissante ventouse qui lui permet de se fixer à sa guise sur le rocher.

Lieu de vie : il vit dans les fonds rocheux de la surface jusqu'à 150m. C'est un poisson que l'on peut rencontrer de l'Arctique jusqu'en Manche.

Reproduction : sa couleur varie suivant son habitat. Les mâles sont de gris noir à verdâtre. Leur livrée devient rouge orangé en période de reproduction alors que les femelles demeurent verte sou bleues. Ces poissons se rapprochent des côtes en période de reproduction. La femelle pond de gros paquets d'œufs roses que le mâle va ensuite féconder. Ils les gardera en les oxygénant avec des mouvements de nageoires. Un véritable papa poule. Il les surveillera jusqu'à l'éclosion.