Les nouvelles de la mer n'avaient pas encore parlé des algues. Les laminaires sont les plus grandes des algues et elles sont prépondérantes en Bretagne!

Que ce soit à marée basse ou en plongée elles sont impressionnantes, élégantes et servent d'abris à de nombreux animaux.

Portrait : ce sont des algues de couleur brun à vert olive,  de grande taille pouvant aller jusqu'à plusieurs mètres de hauteur. A la base, elles ont un large crampon pour se fixer à de la roche ou du sable .Les algues n'ont pas de racine. Au-dessus, on trouve le stipe, sorte de tige cylindrique. Et pour finir il y a de longs rubans pouvant mesurer jusqu'à 4m de long. Elle est lisse au toucher et sa consistance ressemble à du caoutchouc.

Lieu de vie : comme elle a besoin de lumière intense pour vivre, on la trouve de la zone de balancement des marées jusqu'à un vingtaine de mètres. Elle adore le courant , beaucoup moins les eaux troubles. Sa durée de vie va de 3 à 5 ans. Elle subit un arrêt de croissance à la fin de l'été pour reprendre en fin d'hiver.

Utilisation : certaines espèces de laminaires sont récoltées de manière artisanale ou industrielle: elle sont utilisées comme engrais ou gélifiants alimentaires. La population de ces algues a tendance à diminuer: surexploitation, utilisation sur terre de pesticides ou de polluants ou le réchauffement climatique, pour l'instant il n'y a pas d'explications claires. C'est une espèce comestible, sa collecte s'effectue de mai à septembre à l'aide d'un bras hydraulique appelé "scoubidou" fixé sur un bateau. Elle est utilisée aussi en balnéothérapie. Pour la petite histoire, au 19ème siècle, les laminaires étaient utilisées pour provoquer l'accouchement.

En plongée il arrive de faire des paliers avant de remonter à la surface et ceci à faible profondeur et c'est souvent un beau spectacle de voir ses algues se balancer gracieusement au gré des vagues , servant d'abri à quelques vieilles qui chassent et colonisées par de multiples coquillages et autres animaux, une forêt en miniature!