On connaissait l'exotisme de la rose des sables ou le parfum envoûtant de celle des jardins mais sous la mer qu'en est -il?

En plongée : lors d'une balade sous marine, on est souvent surpris par la diversité des couleurs et des formes. Et encore pour les couleurs, il y a de la triche: le prisme des couleurs est vite déformé. A 20m,si vous vous coupez, votre sang apparaît vert, et ce n'est pas dû à l'ivresse des profondeurs! Le rouge est l'une des couleurs qui disparaît en premier. Seule l'utilisation d'une lampe peut restituer les "vraies "couleurs. La rose des mers vit  de 2 à 30 m de profondeur, donc une photo avec flash restituera parfaitement son orange flamboyant!

Portrait : extérieurement, l'ensemble ressemble à une grosse fleur, dure au toucher, de couleur orange, évoquant (d'où son nom) une rose. Mais ce que l'on observe est en fait une colonie de plusieurs individus. Le squelette rigide forme de petites loges qui abritent un individu répondant au doux nom de "polypide". Ces polypides sont très petits et à peine visibles par le plongeur. Mais lorsqu'ils sont tous sortis de leur logette, la colonie présente un aspect duveteux proche du velours. Quand c'est tout doux, c'est que l'animal mange : en effet, les tentacules des individus sont alors déployées pour capter le phytoplancton. Ce qui explique pourquoi on trouve souvent notre rose de mer qui appartient à la famille des bryozoaires dans les zones balayées par le courant!