Des constellations, nous allons passer au ciel profond. Une plongée à l'intérieur des constellations afin d'y dénicher des groupes d'étoiles, des nébuleuses et autres galaxies, que l'on ne peut voir qu'au télescope.

Parfois les étoiles semblent former des dessins. En astronomie on appelle cela des astérismes. Ils peuvent être plus ou moins grands. Par exemple, vous connaissez tous celui de la casserole ..., ce n'est qu'une petite partie de la constellation de la Grande Ourse qui est beaucoup plus vaste. Ceux que l'on va évoquer ne se voient pas à l'oeil nu, il faut pour cela se munir d'un télescope. Rapprochons nous donc, tutoyons les étoiles!

L'hippocampe

L'hippocampe parmi les étoiles

L'hippocampe : ce petit groupes d'étoiles est situé dans la constellation de l'Eridan. Cet astérisme n'est pas officiellement répertorié. Mais un astronome amateur averti a reconnu dans cette suite d'étoiles ondulantes le profil bien caractéristique d'un hippocampe. Une sorte de point d'interrogation dans le ciel, une rencontre aussi magique sous la mer alliant grâce et fragilité! De même, en se rapprochant d'un peu plus près, on pourra admirer la finesse de ses nageoires, la délicatesse de sa bouche et la queue en tire bouchon de ce petit poisson!

Le requin

Le requin parmi les étoiles!

Les mâchoires : cet astérisme se trouve dans la constellation de la vierge. Imaginez un énorme requin, gueule ouverte (les trois étoiles du bas) et qui s'apprête à engloutir une galaxie, en l'occurrence la galaxie du Sombrero ! Plutôt vorace l'animal quand on sait qu'une galaxie compte en moyenne 200 milliards d'étoiles. Le prédateur parfait donc, aux dents efficaces : toujours une rangée de dents de rechange. On peut même dans le ciel admirer son ondulation car toujours en mouvement est la force!

Le voilier sur la mer ... sous la mer !

Le voilier parmi les étoiles

Le voilier : dans la constellation du Petit Lion, se cache un voilier. Il ressemble à un dessin d'enfant : une belle coque, de grandes voiles. Bon d'accord, j'entends d'ici les moqueries, ... il a la tête à l'envers. Mais, lors de l'observation, pas de souci, le jeu de miroir du télescope nous le remet à l'endroit.  Quand on plonge, on est dans l'envers du décor alors pas de moqueries, juste un éclairage différent si nécessaire! Que la vie serait simple et douce si il n'y avait que la mer et le ciel!

Du côté des nébuleuses et des galaxies ce n'est pas mal non plus, les astronomes ont fait preuve d'imagination. C'est en effet plus sexy de parler de la nébuleuse de la mouette ou de la galaxie du manchot plutôt que de citer leur n° de catalogue, à savoir respectivement IC 443 et NGC 2936! Les nébuleuses sont de grandes étendues de gaz ionisés qui sont chauffés et éclairés par les étoiles qui les composent. Les galaxies sont d'immenses structures composées d'étoiles, de gaz, de matières. Parmi les objets observables, ce sont les plus éloignés. Ainsi, tout ce que l'on peut observer dans le ciel nocturne est dans notre galaxie, la Voie Lactée, sauf, évidemment, les autres galaxies.

La mouette rieuse

La mouette parmi les étoiles

La nébuleuse de la mouette : située dans la constellation de la Licorne, non ce n'est pas une blague, cette belle nébuleuse déploie des panaches de gaz. Remarquez son sourire moqueur. Bien sûr qu'il est moqueur ce sourire! Dans les airs, les mouettes rieuses se parent de capuchon noir sur la tête en période des amours; ici il semblerait que le mauve soit la couleur choisit pour la séduction!

Le pélican

Le pélican parmi les étoiles

La nébuleuse du pélican : un oeil noir, un bec effilé et un gros jabot, c'est bien un pélican. Mais cette nébuleuse est située dans la constellation du ... Cygne! Pélican ou cygne, personne n'aimerait être un poisson vu la taille du bec!

La méduse dans la mer

La méduse parmi les étoiles

La nébuleuse de la méduse : située dans la constellation des Gémeaux, la forme d'une méduse saute aux yeux. Un lobe énorme et des filaments. Cette nébuleuse est le rémanant d'une supernova. Il s'agit d'une étoile super massive (au moins 8 fois la masse du Soleil) dont la fin de vie est cataclysmique. L'étoile explose et ses gaz se dispersent dans l'espace, interagissant avec le milieu stellaire environnant. Au milieu de cette nébuleuse se cache une étoile à neutron (cadavre de l'étoile). Cette supernova a donc explosé il y a 30 000 ans, autrement dit à l'époque où l'homme de Néanderthal était peu à peu supplanté par homo sapiens. Dans le fond de la mer, profond très profond, où l'homme ne peut pas rester très longtemps, où alors en trichant avec des machines, on trouve des animaux aux allures préhistoriques qui nous racontent nos origines, qui nous forcent au respect.

Le manchot empereur protégeant son oeuf

Un manchot parmi les étoiles

La galaxie du manchot : vous la trouverez à 300 millions d'années lumière ... dans la constellation de l'Hydre. Ici, l'image du télescope spatial Hubble est éloquente. A l'origine, la galaxie du Manchot (appelée aussi galaxie du marsouin) était une galaxie comme la nôtre, une belle spirale. Mais elle s'est approchée un peu trop près de la galaxie elliptique (celle qui ressemble à un oeuf). Résultat, cette dernière, plus massive, phagocite peu à peu notre manchot, créant un pont de matière entre les deux galaxies.

Créer des ponts, tisser des liens, se rapprocher, espérons bien sûr que dans quelques milliers ou même rêvons milliards d'années, la mer tutoiera toujours les étoiles!