Ouessant, l'île aux 5 phares, dévoile ses mystères : ses lumières dans la nuit!

Suite des aventures pédestres et  ouessantines de nos amapiennes Françoise et Michèle.

Les amapiens partent en balade : Michèle et Françoise sont allées à la découverte de l'île de  Ouessant.

Cela paraît fou mais on connait mieux la surface de la lune que le fond des océans!

"pour vivre heureux, vivons caché", telle pourrait être la devise du gobie léopard!

Noir, sobre et élégant, fidèle silhouette de notre bord de mer, voilà le cormoran!

La saison de la coquille a débuté le 1er octobre 2018 et, à priori, s'annonce prometteuse, mais dans le passé…

La température de l'eau et de l'air monte doucement, mais cela a-t-il une influence sur la mer et ses beautés?

Et oui, nous avons eu un bel été! Ciel bleu, soleil radieux et mer (osons prononcé le mot) chaude!

Nous en avions déjà parlé; la langouste, autrefois pêchée , a disparu et revient doucement depuis quelques années. Des nouvelles donc.

Une mer belle et transparente à souhait, une jolie marée basse, un binôme et hop à l'eau dans du 20°, et si c'était le début du bonheur?

Très rarement observable car plutôt discret, d'une grande élégance, le calmar est pourtant très présent dans toutes les mers du globe et donc bien sûr chez nous!

Sur tout notre littoral,  tout promeneur qui se respecte a pu observer ces rubans sombres plus ou moins fins qui dessinent le haut des plages, c'est la laisse de mer, ce que la mer nous a laissé!

Juste un brin d'herbe, une prairie sous marine. En méditerranée, ce sont les champs de posidonie fragiles. Chez nous, en Manche, c'est la zostère ou herbe de mer.

Ce n'est pas de l'engin de pêche ni du mets délicieux dont nous allons parler mais bien du poisson plat bien présent sur nos côtes, l'un des poissons plat le plus pêché en Europe.

Un éventail de couleurs, une sorte de fleur délicate qui se cache réellement sous le doux nom de sabelle?