Très rarement observable car plutôt discret, d'une grande élégance, le calmar est pourtant très présent dans toutes les mers du globe et donc bien sûr chez nous!

Sur tout notre littoral,  tout promeneur qui se respecte a pu observer ces rubans sombres plus ou moins fins qui dessinent le haut des plages, c'est la laisse de mer, ce que la mer nous a laissé!

Juste un brin d'herbe, une prairie sous marine. En méditerranée, ce sont les champs de posidonie fragiles. Chez nous, en Manche, c'est la zostère ou herbe de mer.

Ce n'est pas de l'engin de pêche ni du mets délicieux dont nous allons parler mais bien du poisson plat bien présent sur nos côtes, l'un des poissons plat le plus pêché en Europe.

Un éventail de couleurs, une sorte de fleur délicate qui se cache réellement sous le doux nom de sabelle?

Un bouquet de fleurs sous l'eau c'est possible avec ce cousin du corail répondant au nom énigmatique d'alcyon!

Etonnante de finesse et  d'ingéniosité, simple mais belle, telle est la pholade!

Des traces noires sur le côté Est de la plage de Caroual avaient été remarquées en janvier dernier, tout près de la cale de la Mascotte: alors, traces de pollution, tourbe?

Un poisson bien mystérieux que l'on aperçoit rarement. Chacun y va de sa petite histoire mais à quoi ressemble une vive?

Tout petit, très petit, mais ô combien important, le plancton est à la base de la chaîne alimentaire. Sans lui, point de vie!

Il y a bien longtemps, vers la fin du XVIIIème siècle, les navires qui entraient en baie de Saint-Brieuc et s'approchaient d'Erquy voyaient à peine la pointe du cap  :

Une petite oie qui nous vient du grand froid et qui nous fait l'honneur de passer l'hiver "au chaud" en terre bretonne.

Il fait rêver : énigmatique et gracieux, fascinant et surprenant, tel est l'hippocampe appelé également le cheval de mer.

Plus délicat et coloré on ne fait pas ! Une merveille de beauté concentrée sur quelques centimètres, la flabelline.

Petite, discrète, répondant au doux nom de chapeau chinois ou bernique, selon les régions... Qui suis je ?

Maguy a exercé le métier de mytilicultrice sur Jospinet. Elle a toujours été son propre patron: la reine des moules de bouchots !