Qu'est-ce qu'une Amap ?

Une association pour le maintien d'une agriculture paysanne (AMAP) est un partenariat de proximité entre un groupe de consommateurs et un paysan-producteur local (généralement en bio ou conversion), débouchant sur un partage de récolte régulier (le plus souvent hebdomadaire) composée des produits de la ferme.
L'AMAP est un contrat solidaire, basé sur un engagement financier des consommateurs, qui paient à l’avance la totalité (possibilité d'étaler les réglements) de leur consommation sur une période définie (la « saison »). Ce système fonctionne donc sur le principe de la confiance et de la responsabilité du consommateur; il représente une forme de circuit court de distribution.

Comment ça fonctionne ?

Une AMAP est :

  • pour le consommateur, des aliments frais, de saison, souvent biologiques, produits à partir de variétés végétales ou races animales de terroir ou anciennes.
  • un prix équitable pour les deux partenaires

Une telle association est considérée comme participant de l'économie solidaire, selon les critères suivants :

  • un lien direct, sans intermédiaire, entre le producteur et le consommateur.
  • les consommateurs s'engagent à l'avance, pour une saison de production.
  • ils partagent les aléas climatiques qui peuvent modifier à la baisse, la quantité de produits calculée et planifiée par le producteur
  • le prix du panier est calculé en fonction des coûts de production et non pas au poids de la marchandise.

Le paysan amortit les aléas de l'économie de marché (il a une vision sur plusieurs mois) et garde une indépendance par rapport au système de grande distribution; quant aux consommateurs, ils peuvent directement suivre et influencer le mode de culture (biologique ou biodynamique).

Les AMAP ont également les ambitions suivantes :

  • favoriser un dialogue social autour de la sécurité alimentaire et du goût
  • respecter la biodiversité
  • mieux gérer le foncier et maintenir des terres fertiles
  • agir pour l’emploi, par l'installation de nouveaux jeunes agriculteurs
  • instaurer des animations sur la ferme, en favorisant le volet pédagogique sur la nature et l’environnement
  • contribuer à réduire la consommation énergétique en utilisant des légumes produits à côté de son domicile
  • ré-impliquer le consommateur dans ses choix de consommation